Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe


Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Antoinette Fouque (cliquez maintenant) imagine le mot "féminologie", dès lors qu'elle déteste les "-isme" qui renvoient à une théorie. En 2013, elle est à l'initiative du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui raconte 40 siècles de création des femmes à travers le monde. Ce qu'elle nomme la féminologie, l'écrivaine l'explique au fil de 3 essais édités entre la fin des années 80 et le début des années 2010. Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme féminin sans concessions, il revendique son attachement à la place de mère, qui n'est pas d'après elle en contradiction avec avec la libération de la femme.

Dès 1973, cette femme de lettres fonde sa société d'édition, baptisée Les Editions des femmes, en même temps que les Librairies des femmes dans les 3 plus grandes villes françaises. Antoinette Fouque s'aperçoit que les femmes n'occupent qu'une place mineure dans le domaine du livre en côtoyant les milieux intellectuels parisiens. Sa maison d'édition lui donne la possibilité de promouvoir la création féminine. Totalisant des centaines de livres consacrés à la pensée féminine, la société d’édition d’Antoinette Fouque aide de multiples écrivaines à diffuser leurs idées.

Antoinette Fouque, Jacques Lacan et Monique Wittig

C’est au début de la décennie 1970 qu’Antoinette Fouque débat sur la sexualité féminine avec Luce Irigaray, psychanaliste féministe. Le critique Roland Barthes est son directeur de thèse. La jeune femme obtient un Diplôme d'études approfondies. Durant cette période, elle fréquente Monique Wittig, romancière féministe. Antoinette Fouque a exercé la profession d'enseignante après ses études universitaires en Lettres. Le groupe de réflexion appelé Psychanalyse et Politique, courant fondateur du mouvement MLF, a été fondé par cette grande militante.

Toutes les causes ont été soutenues par Antoinette Fouque. Elle prend la défense de femmes en danger dans le monde telles que la Kurde Leyla Zana et la Bangladaise Taslima Nasreen. Pour Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. Elle le clame lors d'une manifestation parisienne du MLF.

Antoinette Fouque a combattu toute son existence pour que le droit des femmes évolue. Une nouvelle organisation baptisée l'Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette d’Antoinette Fouque lorsqu'elle revient d'Amérique à l'aube des années 90. Cette théoricienne du féminisme a lancé le MLF avec le soutien de différentes militantes.

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

C'est à Marseille qu'Antoinette Fouque est née Son père était un syndicaliste actif. Antoinette Fouque conservera jusqu'à sa mort un solide ancrage à gauche de ses années passées dans un contexte ouvrier.