mymajorcompany-tibz.com


mymajorcompany-tibz.com

Le site MyMajorCompany (mymajorcompany-6) s'est métamorphosé en un groupe ayant diverses filiales. Les missions de la société sont complétées par une maison d’édition ainsi que deux labels de musique. Entre le label musical et les opérations de la plateforme web, près de 30 salariés oeuvrent au sein de MyMajorCompany.

En 2007, l'équipe rencontre son premier vrai succès avec les chansons de Max Boublil. Puis les trois amis discutent avec Simon Istolainen et lancent en suivant MyMajorCompany. Le rapprochement entre trois passionnés de création musicale, Goldman, Barsikian et Marciano, a lieu chez BMG. Le label participatif veut exploiter le pouvoir des internautes pour réaliser des projets créatifs. MyMajorCompany est à la base dédié à la musique, mais s'est dans les années suivantes diversifié vers d'autres domaines.

Le financement participatif par l'intermédiaire de MyMajorCompany

Sur MyMajorCompany, de nombreux artistes proposent leur projet aux membres de la communauté. Dans le monde entier, des millions de projets se sont réalisés grâce au financement collaboratif. Pour avoir le soutien de la communauté de MyMajorCompany, le projet doit respecter diverses conditions de sélection, entre autres être crédible ou original.

De la musique à la restauration du patrimoine

Les projets de rénovation de monuments nationaux ont obtenu 90 000 euros grâce à ce site de crowfunding. Des porteurs de projets très différents ont depuis quatre ans maintenant la possibilité de trouver des fonds par le biais de MyMajorCompany. Dans un premier temps spécialisé dans le financement collaboratif d'artistes interprètes, le site MyMajorCompany a ensuite développé son activité vers des secteurs différents.

En 2009, c'est Grégoire, produit par MyMajorCompany, qui caracole en tête des ventes en France. C’est Sevan Barsikian, un des créateurs de la plateforme, qui a détecté le talent de Grégoire et lui a montré la plateforme participative, l'invitant à publier son projet. Grégoire collecte plusieurs dizaines de milliers d'euros grâce à MyMajorCompany. Son premier album est produit avec cette somme.

Un grand nombre de "wistikis" sont achetés et la société continue son expansion à travers MyMajorCompany en mettant sur le marché trois nouveaux objets dessinés par le designer Philippe Starck. Au sein des réussites de la plateforme MyMajorCompany, nous pouvons citer la société Wistiki. Parmi les nombreuses sociétés qui ont été financées, on trouve Le Slip Français et la revue "Paulette".