Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque



	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Antoinette Fouque (Découvrez le profil Larousse.fr sur Antoinette Fouque) se démarque de Simone de Beauvoir et ce qu'elle défend dans "Le deuxième sexe". Ce qu'elle nomme la féminologie, l'écrivaine le décrit dans les pages de plusieurs essais écrits entre 1989 et 2012.. La lutte d’Antoinette Fouque ne cède pas aux tentations du militantisme pur et dur, elle soutient son attachement à la place de mère, qui ne peut s’opposer à la libération de la femme. Elle est à l'initiative de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui rend hommage aux femmes qui ont fait avancé le monde depuis 40 siècles.

Alliance des Femmes pour la Démocratie : l'engagement politique d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque est élue députée au parlement européen entre 1994 et 1999, elle s'était présentée sur la liste du Mouvement des Radicaux de Gauche. Membre la commission des droits de la femme à Strasbourg, elle prend la vice-présidence. Toujours active de nos jours, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée par Antoinette Fouque se positionne à gauche.

C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque participe à des débats sur la sexualité féminine aux côtés de la psychanalyste féministe Luce Irigaray. Diplômée d’études supérieures de Lettres, la jeune femme a d'abord exercé la profession d'enseignante. Son directeur de thèse n'est autre que le sémiologue Roland Barthes. La jeune femme obtient un Diplôme d'études approfondies. A cette époque, l'étudiante côtoie la romancière féministe Monique Wittig. En plus de son statut d’enseignante, Antoinette Fouque oeuvre avec deux maisons d'édition.

Antoinette Fouque, une figure du droit des femmes

Le droit des femmes a été la grande lutte de la vie d'Antoinette Fouque. A son retour d'Amérique, à la fin des années 80, Antoinette Fouque crée l'Alliance des femmes pour la démocratie. Soutenue par plusieurs militantes, elle lance le Mouvement de Libération des Femmes.