VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne


VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

Antoinette Fouque, éditrice et libraire

Espaces de rencontres, les librairies créées par Antoinette Fouque (ici) restent ouvertes jusqu'à minuit. Par le biais de sa maison d'édition, elle met en avant la littérature féminine. En coudoyant les cercles littéraires,, la militante s'aperçoit à quel point les femmes n'occupent que peu de place dans le secteur de l’édition. Le grand public a connu de multiples auteurs grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque, qui met en avant des centaines de livres dédiés à la pensée féminine.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Elle passe une enfance tranquille dans la cité phocéenne. En 1964, Antoinette Fouque donne naissance à son premier enfant. Elle perçoit dès lors les problèmes que doit affronter une femme quand elle assume ses statuts de mère et de femme tout en exerçant un métier. Cette grande militante est née à Marseille. Antoinette Fouque étudie à Aix-en-Provence avant de rejoindre Paris pour étudier les Lettres. Elle se marie quand elle est à l'université.

Son engagement politique, l'AFD

Antoinette Fouque se présente sur la liste des radicaux de gauche lors des élections européennes. Elle siège à Strasbourg de 1994 à 1999. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie défend la notion d'égalité. De nos jours, les droits des femmes se trouvent toujours menacés et l'AFD se bat pour juguler la poussée des extrémismes identitaires.

Une militante sur toute la planète

Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en luttes comme la Kurde Leyla Zana, la Catalane Eva Forest et la Birmane Aung San Suu Kyi. le Club Parité 2000, Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été créés par Antoinette Fouque. Commandeur de la Légion d'honneur, cette militante de toujours s’éteint à Paris en 2014.